Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Anciens tramways
  3. Le réseau urbain de l’OTL
  4. Le réseau de ligne en ligne

Ligne 30 (Saint-Just – Francheville)

Publié le 02-09-2010 à 21h45 (mis à jour le 30-10-2016 à 22h43.)

Ligne à voie métrique électrifiée entre Lyon Saint-Just et Francheville-le-Haut déclarée d’utilité publique par décret le 24 février 1898. La concession a été accordée par le Conseil Général du Rhône jusqu’au 21 août 1984 à la Compagnie du chemin de fer de Fourvière et de l’Ouest Lyonnais (FOL) selon les termes de la convention signée entre le Conseil Général et la compagnie le 10 février 1898 annexée au décret. Le tracé fixé par la convention passait au départ de la gare de Saint-Just par la rue de Trion jusqu’à la place éponyme. La compagnie préfère finalement passer par la rue Saint-Alexandre et la montée de Choulans pour ensuite suivre l’itinéraire prescrit. Ce tracé sera entériné par une convention signée le 10 janvier 1907 entre le Conseil Général et la compagnie. Cette convention est ratifiée par un décret le 14 mai 1907.

Ouverture le 30 octobre 1898 par la FOL.

Itinéraire : La ligne débute devant la gare haute du funiculaire à Saint-Just. Elle passe par la rue Saint-Alexandre, les chemins de Choulans, de la Favorite, du pont d’Alaï (aujourd’hui avenue du Point-du-Jour), des Mûres (aujourd’hui rue François-Gerin). Elle suit le chemin d’intérêt communal n°25 (aujourd’hui rue du Commandant-Charcot) en limite de Sainte-Foy-lès-Lyon. Elle arrive dans le quartier dit « le Bas » par la Grande Rue.

Longueur : 5,040 km.

Dépôt : Place de Trion.

Matériel roulant : motrices Brill.

Évolutions

  • 1er novembre 1905 : prolongement à Francheville le Haut par la Grande Rue, et un passage sous les voies (alors en construction) de la ligne PLM entre Tassin et Givors.
  • 1er janvier 1911 : L’OTL rachète la FOL et affecte l’indice 30 à la ligne. La substitution a été approuvée par décret le 24 décembre 1910.
  • Fin 1912 : fermeture du dépôt de Trion transformé en annexe, et affectation du matériel roulant au dépôt de Saint-Just construit après l’incendie de 1911 du dépôt de Trion.
  • 25 août 1917 : Une convention est signée entre le Conseil Général du Rhône et la société OTL en vue de prolonger la ligne de Saint-Just aux Cordeliers en faisant transiter les tramways par le plan incliné à crémaillère de Saint-Jean à Saint-Just, puis par les voies de la ligne 26. Ce projet approuvé par décret le 8 septembre 1917 n’a jamais été concrétisé probablement en raison d’échecs lors des essais de passage des tramways retenus ou poussés par des locomotives à crémaillère sur le plan incliné.
  • 15 juillet 1920 : prolongement de la ligne entre Saint-Just et le Pont Tilsitt (aujourd’hui Bonaparte) par le chemin de Choulans et le quai Fulchiron. Ce parcours est en tronc commun avec la ligne 29 entre le pont Tilsitt et le carrefour des Trois-Artichauds. Entre les Trois-Artichaud et la rue Saint-Alexandre, la ligne utilise un raccordement de service existant. Le tronçon entre Saint-Just et le chemin de Choulans et Saint-Just par la rue Saint-Alexandre devient une voie de service pour l’accès au dépôt.
  • 30 décembre 1928 : Un avenant à la convention du 30 décembre 1924 entre l’OTL, la ville de Lyon et le Conseil général du Rhône prévoit de relier la ligne de Francheville au funiculaire de Saint-Paul à Fourvière en posant une voie entre la place de Trion et le cimetière de Loyasse puis en empruntant la voie du tramway de Fourvière à Loyasse. Ce prolongement se substituerait à celui prévu en 1917 vers les Cordeliers. Faute de financement, cette opération ne sera pas réalisée.
  • 16 août 1935 : Suppression des tramways entre La Plaine et Francheville. Exploitation de cette section par autobus.
  • 20 août 1935 : Suppression des tramways entre le Point-du-Jour et La Plaine. Exploitation par autobus entre le Point-du-Jour et Francheville.
  • 10 septembre 1935 : Suppression des tramway entre la Place de Trion et Le Point-du-Jour. Exploitation par autobus entre la Place de Trion et Francheville.
  • 15 octobre 1935 : Suppression des tramway entre Saint-Just et la Place de Trion. Exploitation par trolleybus entre Saint-Just et Francheville.
  • 16 mars 1936 : Suppression du dernier tronçon de tramway. Exploitation par trolleybus entre le pont Tilsitt et Francheville.