Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Métro sur pneus

Métro sur pneus

Le métro de Lyon ouvre d’emblée avec 3 lignes, dont deux sur pneumatiques, le 2 mai 1978. Il aura fallu du temps pour en arriver là. Si dès le début du XXe siècle, quelques personnes ont réfléchis à la construction d’un métro, ce n’est qu’à partir des années 1960 que les études vont avancer sérieusement. Après moult débats, le principe d’une ligne Perrache-Hôtel de Ville-Brotteaux-Cusset s’est imposé comme prioritaire. Compte tenu de la géographie urbaine, elle a finalement été scindée en deux lignes : la A de Perrache à Laurent-Bonnevay et la B de Charpennes – Villeurbanne à la Part-Dieu. À ces deux ligne s’est naturellement greffé la ligne C à crémaillère vers la Croix-Rousse. Plus tard s’est ajouté la grande traversée Est-Ouest de Gorge de Loup à Grange Blanche qu’est la ligne D. Le réseau s’est ensuite allongé sans création de ligne nouvelle au rythme des disponibilités budgétaires du SyTRAL.

Rame n°28 à la station Vieux Lyon – Cathédrale Saint-Jean

Symbole de la modernité du métro de Lyon, la ligne D, pourvue d’un automatisme intégral. Rame n°28 (doublet 355-356) à la station Vieux Lyon – Cathédrale Saint-Jean.

Logo métro TCL

Le réseau de métro sur pneus lyonnais

Date d’inauguration29 avril 1978
Date d’ouverture2 mai 1978
Dernier prolongement11 décembre 2013 (ligne B à la gare d’Oullins)
Longueur du réseau (en 2013)31 575 mètres (hors métro C et funiculaires)
Nombre de stations (en 2013)
(Sans double compte)
36 (hors métro C et funiculaires)
Fréquentation (en 2006)674 766 passagers environ quotidiennement
Écartement des rails1 435 millimètres
PropriétaireSyTRAL
ExploitantKéolis-Lyon