Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Anciens tramways
  3. Le réseau urbain de l’OTL
  4. Le réseau de ligne en ligne

Ligne 18 (Saint-Paul – Gerland)

Publié le 02-09-2010 à 20h06 (mis à jour le 22-08-2015 à 18h35.)

Cette ligne est a voie normale électrifiée. Son tronçon entre la place Jean Macé et Gerland n’a été reconnue d’utilité publique par décret que le 23 janvier 1935, et concédé à l’OTL par une convention entre la société et la commune de Lyon signé le 6 décembre 1933 annexée au décret. Ceci plusieurs décennies après sa mise en service effective.

Ouverture le 10 mai 1900 par l’OTL de la ligne 3bis entre Saint-Paul et La Mouche.

Itinéraire : La ligne débute à proximité de la gare Saint-Paul, emprunte la rue Berlioz, le pont du Change, la rue Grenette, la place des Cordeliers, le pont et le cours Lafayette, l’avenue de Saxe, et le chemin de Gerland. Le terminus se trouve alors au niveau de l’intersection avec la rue Debourg. Cette ligne a été réalisée à partir de différent tronçons déjà concédés et d’un nouveau sur le chemin de Gerland.

Dépôt : ?

Évolutions

  • 21 septembre 1900 : prolongement de la ligne 3bis à Gerland, toujours sur le chemin de Gerland, jusque vers l’intersection avec le chemin de la Tour (aujourd’hui dans une des darses du port Édouard Herriot, à la latitude du stade de Gerland).
  • 24 janvier 1910 : le terminus de la ligne 3bis est reporté rue Terme. Entre ce nouveau terminus et les Cordeliers, elle passe par les rues d’Algérie ou Sainte-Marie des Terreaux et Sainte-Catherine selon le sens de circulation, la place des Terreaux, les rues Lafont (aujourd’hui Joseph Serlin) ou du Bât d’Argent (selon le sens de circulation) et la rue de la République. Entre les places des Terreaux et des Cordeliers, l’alimentation électrique est assurée par un caniveau axial.
  • 23 avril 1910 : la ligne 3bis prend le numéro 18 est son terminus nord est reporté de Saint-Paul à place Sathonay. Entre ce nouveau terminus et la place des Terreaux, elle passe par la rue Louis Vitet, la place de la Miséricorde (aujourd’hui Tobie-Robatel) et les rues d’Algérie ou de Constantine (selon le sens de circulation).
  • 1er août 1913 : Le matériel roulant de la ligne est affecté au nouveau dépôt de Parmentier.
  • 22 mai 1914 : création de la boucle desserte du quartier de Gerland qui débute au niveau de la place Jean Jaurès, passe par l’avenue de Saxe (aujourd’hui Jean Jaurès), la rue Debourg et retour par la rue de Gerland. Le tronçon sur le Chemin de Gerland entre la rue Debourg et le chemin de la Tour est exploité par une motrice en navette.
  • 1916 : Le caniveau d’alimentation électrique entre la place des Cordeliers et les rues d’Algérie et de Constantine est neutralisé et remplacé par une ligne aérienne. Officiellement cette mesure est temporaire et nécessitée à la fois par les transports militaires et le manque de pièces détachées pour l’entretien du dispositif. Cependant, le caniveau ne sera jamais remis en service.
  • 1924 : Mise en service d’autobus en complément des tramways pendant les heures de pointe pour désaturer la ligne.
  • 8 décembre 1937 : Suite aux travaux d’aménagement du port Édouard Herriot, la ligne est raccourcie à Gerland au niveau de la rue Debourg entraînant la suppression de la navette desservant cette partie depuis la création de la boucle en 1914.
  • 12 juillet 1943 : terminus déplacé de la place Sathonay à la gare Saint-Paul par passage par les rues d’Algérie ou de Constantine (selon le sens) et franchissement du pont de la Feuillée.
  • 4 septembre 1944 : suite à la destruction du pont Lafayette par les armées allemandes le 2 septembre, la ligne est rétablie du cours Morand (aujourd’hui Franklin Roosevelt) à Gerland en suivant sur la partie nord l’itinéraire de la ligne 4 (Avenue Maréchal Foch).
  • 4 septembre 1944 : prolongement du cours Morand (aujourd’hui Franklin Roosevelt) au Parc de la Tête d’Or sur la partie nord l’itinéraire de la ligne 4 (avenue de Grande-Bretagne).
  • 26 février 1945 : arrêt de la desserte du Parc et limitation de la ligne à boucle de la rue Molière.
  • 23 avril 1945 : reprise de la desserte du Parc en substitution à la ligne 4.
  • 16 mai 1945 : création du terminus partiel rue Ravier à Gerland.
  • 17 décembre 1945 : arrêt de la desserte du Parc et limitation de la ligne à boucle de la rue Molière suite à la remise en service de la ligne 4.
  • 15 juillet 1946 : rétablissement du terminus place Sathonay suite à la réouverture du pont Lafayette.
  • 1er août 1955 : suppression des tramways remplacé par des autobus.