Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Funiculaires
  3. La ficelle de Croix-Paquet

Matériel roulant

Publié le 27-02-2007 à 19h03 (mis à jour le 09-08-2017 à 10h42.)

La ligne n’a connu qu’une seule génération de matériel roulant, légèrement modernisé au cours de l’exploitation. Le parc, construit par les chantiers de la Buire des Établissements de l’Horme et de la Buire, était constitué de 4 trains de deux véhicules. Seuls deux des trains circulaient simultanément, un sur chacune des voies de la ligne. Les deux autres étant stationnés en gare basse. En fait, cette disposition permettait d’utiliser en semaine des trains composées d’une voiture et d’un truck pour le transport des véhicules à chevaux chargés de marchandises et le dimanche – jour où le funiculaire n’assurait pas le transport des marchandises – des trains de deux voitures. Toutefois cette permutation a été abandonnée en 1908, les passagers pouvant de toutes façon monter sur le truck en l’absence de véhicule transporté. Les rames à deux voitures sont alors restées sans emploi sur les voies centrales de la gare basse jusqu’à la fermeture du funiculaire.

L’ensemble des véhicules repose sur un châssis métallique sur lequel sont fixés les organes de roulement et le dispositif de freinage de secours. Afin de compenser partiellement la pente, le plancher du matériel roulant a une inclinaison contraire à la pente d’environ 90‰.

Les rames circulant en semaine sont formées avec les voitures fermées n° AB 1 et 2, chacune associée trucks n° C 1 et 2. La rame composé des véhicules impaires roule sur la voie 1 et celle avec les véhicules paires sur la voie 2. Les voitures sont à caisse en bois. Elles possèdent 10 places en 1ère classe, 75 places en 2nde classe et une plateforme aval de 10 places. Elles sont éclairée par des lampes à pétrole, puis au gaz jusqu’à l’électrification. Elles ont une masse à vide de 10 000 kg. Les trucks, simplement pourvus d’un plancher en bois permettent soit le transport d’une voiture à cheval d’une masse maximum de de 8 350 kg, soit de 95 voyageurs debout. Ils ont une masse à vide de 9 650 kg.

Rame de la ficelle en avant-gare de Croix-Paquet en 1963 (CC-by-sa, jhm0284)

Rame de la ficelle en avant-gare de Croix-Paquet en 1963. Photo : CC-by-sajhm0284.

Les rames circulant le dimanche sont formées avec les voitures n° AB 3 et 4, B 1 et 2. Elles ont toutes une caisse fermée en bois et sont éclairée par des lampes à pétrole, puis au gaz jusqu’à l’électrification. Là aussi, la rame composé des véhicules impaires roule sur la voie 1 et celle avec les véhicules paires sur la voie 2. Les voitures n° AB 3 et 4 comportaient 20 places en 1ère classe et 50 en 2nde. Elles ont une une masse de 10 510 kg. Les voitures n° B 1 et 2 possèdent 15 places en plateforme extérieur, 80 à l’intérieur et ont une masse de 11 350 kg. Ce matériel a circulé jusqu’en 1908. Il a alors été alors stationné jusqu’à la fermeture du funiculaire sur les deux voies centrales de la station Croix-Paquet. Ces deux voies ne furent alors plus utilisées pour l’exploitation et leurs aiguillages d’accès ont été supprimés ultérieurement.