Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Anciens tramways
  3. Le réseau urbain de l’OTL
  4. Le réseau de ligne en ligne

Ligne 34 (Cordeliers – Saint-Priest)

Publié le 02-09-2010 à 21h56 (mis à jour le 05-06-2017 à 16h28.)

Ligne à voie métrique électrifiée crée par extension de l’électrification de la ligne 23 depuis Monplaisir-la-Plaine à Saint-Priest (département de l’Isère) sur la ligne allant à Saint-Marcellin et appartenant à la régie des Voies Ferrées du Dauphiné, ouverte et exploitée depuis 1909. Cette électrification est née du souhait de la société Berliet d’améliorer la desserte de son usine de Vénissieux. Cette électrification a été autorisée par deux conventions successives. La première entre le Conseil Général de l’Isère, la société Omnibus et Tramways de Lyon et la régie départementale exploitant les voies ferrées du Dauphiné et les tramways de l’ouest du Dauphiné signée le 6 avril 1925 et approuvée par décret le 1er juillet 1927. Cette convention envisageait une électrification jusqu’à Heyrieux. La seconde entre les Conseils Généraux de l’Isère et du Rhône, la commune de Lyon, et la société OTL signée le 29 décembre 1928 et approuvée par décret le 15 juin 1934.

Ouverture le 6 avril 1925 par l’OTL.

Née tardivement, cette ligne desservant le sud-est industrieux de l’agglomération (en particulier les usines Berliet, pour lesquelles des services spéciaux étaient organisés) s’est rapidement trouvée en concurrence avec les autocars. De plus, les relations alors très tendues entres les départements du Rhône et de l’Isère, ainsi que la volonté de l’OTL de se désengager des lignes de tramways en grande banlieue ont conduit à son abandon rapide.

Itinéraire : La ligne débute alors aux Cordeliers, traverse le pont Lafayette emprunte le cours de la Liberté, la rue de Marseille, les avenues Berthelot et Paul-Senty. Elle traverse la commune de Vénissieux par la route d’Herieux (aujourd’hui avenue Charles-De-Gaulle), entre sur Saint-Priest et emprunte l’actuelle avenue Jean-Jaurès.

Dépôt : probablement Parmentier.

Évolutions

  • 23 avril 1935 : suppression des tramways. Remplacement par des autobus. La ligne entre Monplaisir-la-Plaine et Saint-Priest a été déclassée par décret le 17 juin 1939 en même temps que le reste du réseau des tramways de l’ouest du Dauphiné.