Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Anciens tramways
  3. Le réseau urbain de l’OTL
  4. Le réseau de ligne en ligne

Ligne 25 (Cordeliers – Montchat)

Publié le 02-09-2010 à 21h32 (mis à jour le 14-07-2017 à 22h56.)

Embranchement à la ligne à voie métrique à traction mécanique entre le pont Lafayette et l’asile de Bron longeant le cours Henri de son origine au cours Richard-Vitton déclarée d’utilité publique par décret le 3 janvier 1896. La concession a été accordée par le Conseil Général du Rhône à la Compagnie lyonnaise de tramways jusqu’au 23 mai 1923 selon les termes de la convention signée entre le Conseil Général et la compagnie le 6 juillet 1895 annexée au décret.

Ouverture le 29 février 1896 par la Compagnie lyonnaise de tramways (CLT).

Itinéraire : La ligne débute en tronc commun avec la ligne 24 entre la place des Cordeliers et le chemin des Pins (aujourd’hui avenue Lacassagne) jusqu’à la place Henri. Elle se sépare alors de la 24, puis longe le cours Henri (aujourd’hui Docteur-Long) et se termine à l’angle du cours Richard-Vitton.

Dépôt : Les Pins.

Matériel roulant : Trains de remarques tractés par des locomotives à vapeur Lamm et Francq.

Évolutions

  • 19 février 1900 : électrification de la ligne entre les Cordeliers et la place Henri.
  • 11 octobre 1901 : Liquidation judiciaire de la CLT par jugement du tribunal de commerce de Lyon. La concession est reprise par la Nouvelle Compagnie lyonnaise de tramways (NLT). La substitution est approuvée par décret le 29 juin 1902.
  • 18 août 1902 : Électrification de la ligne entre la place Henri et Montchat. Mise en service des motrices NLT à bogies.
  • 15 août 1903 : prolongement au carrefour des Sept-Chemins, par le chemin de grande communication n°24 (aujourd’hui route de Genas) et le carrefour des Sept-Chemins en traversant la commune de Bron. Le prolongement de la ligne jusqu’à Genas, dont cette extension constitue la première phase, a été déclaré d’utilité publique par décret le 10 juillet 1900. Il a été concédé par les départements du Rhône et de l’Isère, à la CLT par deux conventions signées entre la compagnie et d’une part le Conseil Général de l’Isère le 10 mars 1900, et d’autre part le Conseil Général du Rhône, le 9 avril 1900 annexées au décret.
  • 27 septembre 1903 : prolongement à Genas (département de l’Isère), par le chemin de grande communication n°24 (aujourd’hui route de Genas) en traversant la commune de Chassieu (Isère).
  • 1er janvier 1906 : Par traité en date du 9 novembre 1905 entre la NLT et l’OTL, la seconde se substitue à la première pour l’exploitation des lignes, en attendant le rachat formel prévu immédiatement après la publication du décret d’homologation de la convention. Le décret d’homologation a été publié le 29 août 1906. La ligne se voit désormais attribuer l’indice 25.
  • 15 février 1933 : Fermeture du tronçon entre les Sept-Chemins et Genas. Exploitation par autocar avec prolongement de certains services à Azieu. Le service est renforcé par des autobus entre les Cordeliers et la place Henri.
  • 5 septembre 1944 : suite au dynamitage par l’armée allemande du pont Lafayette le 2 septembre la ligne 25 ne circule plus qu’entre le square Jussieu et la place Henri.
  • 6 septembre 1944 : reprise de l’exploitation entre la place Henri et Montchat.
  • 11 septembre 1944 : reprise de l’exploitation entre Montchat et les Sept-Chemins.
  • 15 juillet 1946 : rétablissement de l’itinéraire complet suite à la réouverture du pont Lafayette.
  • 15 avril 1948 : suppression des tramways entre Montchat et les Sept-Chemins. La suppression de la desserte au-delà du boulevard de Ceinture avait été envisagée par le Conseil Général du Rhône dès sa séance du 21 avril 1939 puis avait été différée du fait de la guerre. Remplacement de la ligne complète par des autobus, mais reprise du tronçon entre les Cordeliers et Montchat par la ligne de tramway 28 nouvellement créée.