Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Actualités
  3. Archives actualités 2010

Contribution à l’enquête publique sur T2

Publié le 24-07-2010 à 17h07 (mis à jour le 12-08-2010 à 21h59.)

Dans le cadre de l’enquête publique cours entre le 21 juin et le 23 juillet 2010 sur la création d’une antenne de la ligne T2 entre Les Alizés (Bron) et Eurexpo (Chassieu), voici la contribution de Ferro-Lyon.net déposée sur le registre de la mairie du 8e :

Ce projet attire plusieurs remarques.

Tout d’abord, sur la forme, on ne peut qu’être dubitatif sur la période choisie pour l’enquête (essentiellement en période de vacances d’été, alors que bon nombre de citoyens sont en congés et absents de l’agglomération) et sur le nombre de lieux très restreints (4 lieux, sans que le siège du maître d’ouvrage en fasse partie) ouverts à cette enquête. Ces mesures ont pour effet, qu’elles soient volontairement coordonnées ou non, de restreindre l’accès des citoyens à l’information. Ceci vide de son sens la procédure. D’autant plus que le dossier n’est pas accessible sur internet.

Toujours sur la forme, alors que le SyTRAL, dans son conseil syndical du 8 juillet 2010 a délibéré sur le prolongement de cette future branche d’Eurexpo à Chassieu, la mise à l’enquête du seul tronçon entre Bron et Eurexpo traduit soit, au minimum, une absence de vision prospective, soit une volonté de saucissonner les projets pour les faire valider plus facilement par la population. Dans les deux cas, c’est une conception de la démocratie vue par le SyTRAL qui n’est pas admissible.

Sur le fond, tout d’abord, malgré ce qu’affirme le dossier (partie C, page 8) une ligne vers Eurexpo n’est pas identifiée comme prioritaire par le PDU.

Concernant le bilan de la concertation (partie C, page 12), le dossier reste très évasif sur la raison de l’évitement du quartier du Terraillon par le projet. Or le passage par l’avenue Buisson, les rues Rolland, Guillermin, la route de Genas et la rue Mermoz aurait eu plusieurs intérêts :

  • Desservir correctement le quartier du Teraillon ;
  • Passer par le carrefour des Sept Chemins, qui est un lieu majeur historique de correspondance entre les lignes de bus ;
  • De constituer une bonne partie de la base de la partie nord de l’axe A8 du PDU.

Le passage par les Sept Chemins aurait en outre l’intérêt de permettre une création d’une voie directe vers Chassieu. En effet, le projet de prolongement vers Chassieu de la future branche à partir d’Eurexpo abouti à un itinéraire très allongé, donc à des temps de parcours médiocres, et en conséquence une attractivité faible de cette desserte de Chassieu.

Concernant la desserte d’Eurexpo, ce projet reste médiocre. En effet, depuis la Presqu’Île ou la Part-Dieu, le détour est conséquent. Aussi est-il prévisible que la ligne « Direct Eurexpo » entre la station Vaulx-en-Velin-La-Soie et Eurexpo doive subsister (desserte rapide depuis l’aéroport nécessaire aux salons professionnels). Sur ce point, la préfiguration de l’axe A8 nord serait particulièrement pertinente, puisque si l’on considère que celui-ci passera par La Soie (supposition raisonnable au vu du développement de ce pôle, tant en terme de transports, que d’activités ou d’habitat), on pourrait faire circuler dessus des services de tramway entre La Soie (voir l’aéroport) et Eurexpo.

Enfin, pourquoi le SyTRAL crée directement cette ligne de tramway, alors que la mise en service les jours de salons d’une ligne de préfiguration entre Les Alizés (station de T2) ou l’Hôtel de Ville de Bron et Eurexpo permettrait de valider l’intérêt d’une telle desserte ?

Bref, tant sur la forme que sur le fond, le projet présenté dans le dossier ne semble pas à même de répondre ni aux enjeux de développement de l’est de l’agglomération, ni au développement de la démocratie locale. C’est pourquoi, en l’état, j’y suis défavorable.

Cette contribution est malheureusement un peu brouillonne et mal structurée par manque de temps, mais l’impossibilité de consulter le dossier en dehors des heures d’ouverture des mairies où avait lieu l’enquête en a été plus particulièrement la cause.