Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Actualités
  3. Archives actualités 2008

Métro… Métro…

Publié le 07-08-2008 à 22h11

Métro fermé

Ça y est ! Après plus de 3 ans de travaux et 53 millions d’euros dépensés, toutes les stations de métro sont désormais équipées de portillons d’accès au quai. En effet, c’est hier, le 6 août 2008 que la station Vieux-Lyon-Cathédrale-Saint-Jean qui était la dernière à faire l’objet de travaux a vu ses portillons mis en service.

Rappelons que cette opération de fermeture des accès au métro avait débuté en 2005, avec l’activation des portillons de la station Masséna le 11 avril. Ensuite, les travaux se sont étendus à tout le réseau, avec des stations qui ont nécessité des aménagement lourds pour garantir que ces nouveaux équipement n’aggraveraient pas les conditions de sécurité en cas d’évacuation d’urgence. Ainsi, de nouveaux accès ont été construits à Charpennes – Charles Hernu, Bellecour, Perrache, Sans-Souci, Cuire, et Ampère – Victor Hugo. Des accès des stations Cordeliers, Cusset, Brotteaux, Croix-Paquet, Gorge de Loup et Vieux-Lyon-Cathédrale-Saint-Jean ont été réaménagés et élargis.

Au total, dans les 43 stations du réseau de métro et funiculaires, il a été installé 586 portillons standards, 59 sas pour personnes à mobilité réduite, 23 portes automatiques de sortie (débouchant pour la plupart sur des escaliers mécaniques), 24 oblitérateurs couplé au fonctionnement des ascenseurs, et 6 passe-bagages. En outre, 35 distributeurs automatiques de billets ont été ajoutés et 137 déplacés. De même 94 caméra et 289 interphones ont été ajoutées et respectivement 159 et 72 déplacés.

Seul reste en cours à ce jour le renforcement des portillons d’accès pompiers qui se sont avérés trop peu solides. Les vitres sans cadre qui les équipaient ont montré une trop faible résistance aux intrusions à l’usage. Elles sont désormais progressivement remplacées par des portes vitrées ayant un robuste cadre métallique en acier inox.

Source : Le Progrès de Lyon, numéro du jeudi 7 août 2008.

Métro D retapé

C’est le 23 juillet qu’a été présenté à la presse, aux ateliers du Thioley (dépôt de la ligne D du métro) les nouveaux aménagements intérieurs des rames de MPL85 équipant la ligne D. Ce nouvel aménagement dit à « l’anglo-saxonne » (pourquoi cette appellation ? De nombreux trams français ancien du XIXe siècle aux années 1930 ont été aménagés de la sorte…) consiste à reporter les sièges le long des parois afin de gagner en capacité sans allonger les rames. Ceci se traduit par la disparition de 16 places assises par rames qui de 88 passent à 72. En contrepartie, cette disposition améliore l’homogénéité de remplissage de la rame, ce qui permettra une hausse de la capacité de 13 à 17% (les premières estimations données l’année dernière à la même époque tablaient sur “seulement” 12 à 15% de gain). Ceci couplé à un resserrement des intervalles entre rames (permis par une évolution du PCC) actuellement au minimum de 109 secondes, permettra une augmentation globale de capacité de la ligne de 18%.

Image de sythèse des futurs sièges équipant les rames de MPL85 (Doc. SyTRAL)

Image de sythèse des futurs sièges équipant les rames de MPL85 (Doc. SyTRAL).

En dehors du déplacement des sièges, l’aménagement intérieur évoluera par :

  • de nouveaux masques de baies ;
  • des tripodes de maintien, au nombre de six ou sept suivant la voiture considérée ;
  • une barre de préhension haute et longitudinale sur toute la longueur de la rame ;
  • des barres de préhension vers chaque siège ;
  • des nouveaux montants de portes équipés de barres de maintien ;
  • des nouveaux voussoirs ;
  • une zone PMR avec de nouveaux appuis ischiatiques et des barres transversales de préhension en plafond ;
  • l’habillage des poutres avant intégrant les pupitres de conduite manuelle ;
  • une remise en peinture des poutres arrière ;
  • l’échange des plafonds résillés et des appareils d’éclairage ;
  • un extincteur incendie « à déverrouillage » par voiture.

Afin de s’inscrire dans le Schéma Directeur d’Accessibilité (SDA) adopté par le SyTRAL, ce nouvel aménagement prévoit des dispositifs en direction des Personnes à mobilité réduite (PMR) :

  • voyants de fermeture des portes à l’intérieur des voitures ;
  • l’abaissement des interphones des zones PMR (un interphone par train) ;
  • barres de préhension inter-sièges.

De plus, ce sera l’occasion d’équiper les aménagements intérieurs aux dernières normes anti-feu, encore plus strictes que les précédentes, ce qui améliorera la sécurité des passagers.

Image de sythèse des futurs appuis ischiatiques équipant les rames de MPL85 (Doc. SyTRAL)

Image de sythèse des futurs appuis ischiatiques équipant les rames de MPL85 (Doc. SyTRAL)

Ce programme a néanmoins pris un léger retard par rapport au planning initial. Ainsi la rame prototype sera mise en service en septembre 2008 (soit un glissement de un trimestre par rapport à ce qui a été annoncé en 2007) et la première rame de série ne circulera qu’au deuxième trimestre 2009. Le parc étant complètement transformé au printemps 2010. Le coût global de l’opération sera de 17 millions d’euros.

Regrettons tout de même que ce programme arrive bien tard, et surtout ne repousse la saturation prévisible de la ligne que vers l’horizon 2010-2014 d’après le SyTRAL lui-même, sans qu’à ce jour il ne soit annoncé quelque chose pour cette échéance cruciale relativement proche… Ceci sans compter que cette augmentation de capacité peut avoir un impact négatif sur la durabilité de la structure des rames, pas forcément conçue pour supporter une telle charge.

Source : Site internet du SyTRAL.