Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Actualités
  3. Archives actualités 2008

Infos du jour

Publié le 07-06-2008 à 12h19

Journée portes ouvertes sur le chantier du Technicentre TGV Lyon-Croix-Barret

Samedi 7 juin, le groupement d’entreprises construisant le technicentre TGV de Lyon sur le site de Croix-Barret organisent une opération portes ouvertes de 10 h à 17 h. Ce nouvel équipement de 21 000 m2 est destiné à l’entretien et la réparation d’une trentaine de rames TGV à partir de 2009. D’ici 2011, l’effectif de rames montera à environ 60, et le nombre d’employés sera de l’ordre de 500. Le coût de cet équipement est d’environ 247 millions d’euros, partiellement subventionné par les collectivités locales.

L’accès pour la visite se fera par le n° 80 de la rue de Croix-Barrret (7e arrondissement de Lyon).

Source : 20 minutes, édition de Lyon, du 6 juin 2008.

Une gare souterraine à la Part-Dieu

Nos élus, jamais avares pour promettre de dépenser l’argent qu’ils n’ont pas, ont parfois des rêves étranges. Alors que la gare de la Part-Dieu a actuellement 10 voies à quais et dispose de réserves foncières expressément prévues à cet effet dès son ouverture, permettant d’en rajouter au moins 6 sans toucher au tissus urbain existant, Gérard Collomb, maire de Lyon évoque la possibilité d’une seconde gare souterraine. Ce n’est encore qu’une idée… À 1,3 milliard d’euros environ.

Cette idée n’a pas beaucoup de sens, car les difficultés d’implantation seraient extrêmes. Avec l’obligation de passer sous les lignes de métro A et B au nord, le raccordement aux voies existantes ne pourrait certainement être envisagé qu’au-delà du Rhône, avec franchissement de celui-ci en souterrain (sauf à grignoter un tiers du parc de la Tête d’Or et démolir peut-être un tiers de Saint-Clair). Ceci sans compter avec la difficulté de se raccorder aux trois branches convergeant au niveau de l’ancienne gare de Saint-Clair. Pour le raccordement de cette nouvelle gare côté sud, à moins de prolonger le tunnel jusqu’au-delà de la bifurcation Guillotière (et donc passer sous la ligne D du métro) on ne voit pas vraiment où les trémies d’accès pourraient s’insérer sans dommage pour le tissu urbain existant.

Source : Le Progrès de Lyon, édition du Samedi 7 juin 2008.

Widget pour TER

La SNCF améliore considérablement depuis quelques temps son information aux voyageurs. Ainsi, Elle déploie dans de nombreuses gares des écrans indiquant la destination, le temps d’attente des prochains trains, ainsi que les éventuelles perturbations en temps réel. Ce système reposant sur un outil centralisant les données, ceci lui permet donc de les rediffuser vers d’autres médias de manière fiable et rapide.

Ainsi, depuis deux mois la SNCF met à disposition de tous un petit logiciel ou widget permettant de visualiser en temps réel les informations affichées sur les écrans en gare. Actuellement, le système ne prend pas en compte toutes les stations, cependant de plus en plus de points d’arrêt sont concernés.

Pour plus d’informations, ainsi que pour télécharger le progamme :

Site TER e-services SNCF.

Souhaitons qu’un jour le réseau TCL soit équipé d’un système identique permettant d’avoir les données des bornes Visulys en temps réel sur les ordinateurs et les téléphones portables.

Révision du PLU du Grand Lyon

Pour permettre la réalisation du Grand Stade à Décines, des changements sont nécessaires dans le PLU du Grand Lyon. Ainsi le conseil communautaire a choisi de lancer une procédure de révision du PLU de l’agglomération.

Ainsi, du 19 mai au 25 juin 2008 inclus, les pièces du dossier ainsi qu’un registre d’enquête sont déposés :

  • dans les mairies de chacune des 57 communes du Grand Lyon ;
  • dans les mairies des 9 arrondissements de la ville de Lyon ;
  • ainsi qu’au siège de la Communauté Urbaine.

Le commissaire sera présent :

  • à la mairie annexe de Décines-Charpieu, 4 rue Marcellin Berthelot, le 23 mai de 9h à 12h ;
  • à la mairie de Meyzieu, place de l’Europe, le 28 mai de 9h à 12h ;
  • au centre technique municipal de Chassieu, 27 chemin de l’Afrique, le 3 juin de 9h à 12h ;
  • à l’hôtel de la Communauté urbaine, 20, rue du Lac à Lyon 3e, le 5 juin de 9h à 12h ;
  • à la mairie de Meyzieu, place de l’Europe, le 11 juin de 9h à 12h ;
  • au centre technique municipal de Chassieu, 27 chemin de l’Afrique, le 18 juin de 9h à 12h ;
  • à la mairie annexe de Décines-Charpieu, 4 rue Marcellin Berthelot, le 25 juin de 9h à 12h.

Cette révision ne touche qu’aux règles que la commune de Décines-Charpieux. Pourtant, de par la taille de l’équipement qu’elle va permettre de réaliser, c’est tout l’équilibre de l’agglomération que est impacté, avec des effets sur l’urbanisation des communes limitrophes, des risques d’engorgement des infrastructures existantes et une fragilisation des espaces agricoles proches. Bref, on peut s’étonner d’une procédure aussi limitée alors que l’impact du grand stade se fera sentir sur les infrastructures de tout l’est de Lyon. Il est relativement probable que par son ampleur, il remette en cause l’économie générale du Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du PLU de l’agglomération au moins sur tout son secteur est. Aussi la procédure employée, très limitée dans son objet, semble assez fragile juridiquement.

Source : Site internet de la Communauté Urbaine de Lyon (Grand Lyon).