Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Funiculaires
  3. La ficelle de Saint-Just

Deuxième ficelle (1958-1985)

Publié le 11-03-2007 à 16h51 (mis à jour le 09-08-2017 à 12h15.)

Infrastructures

Le deuxième funiculaire fait subir un nouveau bouleversement technique à la ligne. Si l’écartement des rails de 1 mètre est conservé (mais les voies sont totalement reconstruites), la ligne est maintenant à voie unique, avec un évitement au niveau de la station des Minimes. Cette station est donc toujours à double voie. C’est la voie côté Nord qui est un évitement et qui permet le croisement des deux rames.

Rame de la ficelle en station Saint-Jean en 1970 (CC-by-sa, jhm0284)

Rame n°1 de la ficelle quittant la station de Saint-Jean en 1970. La structure métallique sur la gauche est la station du funiculaire vers Fourvière en cours de reconstruction. Photo : CC-by-sajhm0284.

Les voies sont constitués de rails de 45 kg par mètre, soudés en barres de 120 mètres et tirefonnés sur des traverses en bois. Une ligne aérienne de contact légère est maintenue pour transmettre l’énergie nécessaire à l’éclairage des rames.

Intérieur de la station Saint Jean entre 1970 et 1985 (Doc. SEMALY)

Intérieur de la station Saint Jean entre 1970 et 1985 (Doc. SEMALY).

Une nouvelle gare haute est construite pour abriter la nouvelle machinerie. Le treuil de traction est désormais électrique. Un moteur de 320 ch (236 kW) sous 380 V met en mouvement une poulie motrice à 4 gorges. Celle-ci fait face à une poulie libre elle aussi à 4 gorges. Cette disposition permet d’éviter d’avoir un tambour moteur long et lourd, ce qui diminue l’inertie du système. Pour compenser la différence de pente entre les deux portions de la ligne, plutôt que le système de wagon compensateur conçu 80 ans auparavent, c’est désormais un câble compensateur reliant les deux cabines via une poulie accrochée à un contrepoids mobile installée dans la gare basse qui est utilisé. La vitesse maximum communiquée par la machinerie est de 4,75 m.s-1 (17,1 km/h). Le trajet entre les terminus dure 4 minutes, et la fréquence maximum est d’un départ toutes les 6 minutes.

Matériel Roulant

Pour la retransformation en funiculaire, deux rames (numéros 1 et 2) à caisse unique et à deux essieux sont livrées par les sociétés Schlieren (caisse) et Von-Roll (châssis) en 1958. Il s’agit de caisses modernes en alliages métalliques, largement vitrées d’une longueur de 12 mètres et d’une largeur de 2,4 mètres, avec 4 double portes coulissantes à ouverture automatique de 1,3 mètre d’ouverture par face. Chaque rame est pourvue d’un petit pantographe pour capter l’énergie électrique indispensable à l’éclairage. Elles ont une capacité de 130 voyageurs dont 32 assis et disposent à chaque extrémité d’une cabine de conduite utilisée selon le sens de marche.

Rame de la ficelle en station des Minimes en 1983 (CC-by-sa, jhm0284)

Rame n°2 de la ficelle quittant la station des Minimes en direction de Saint-Jean en 1983. Photo : CC-by-sajhm0284.