Ferro-Lyon

Métros, trams, trains, funiculaires lyonnais…

  1. Page d'accueil
  2. Funiculaires
  3. La ficelle de Fourvière

Matériel roulant

Publié le 11-03-2007 à 17h21 (mis à jour le 08-08-2017 à 17h51.)

La ligne n’a connu que deux génération de matériel roulant. Compte tenu de la pente maximale de la ligne, le plancher intérieur est aménagé en gradins afin de garantir un minimum d’horizontalité au sol.

Cabine de la ficelle sur le pont de la rue Tramassac en 1963 (CC-by-sa, jhm0284)

Cabine n°1 de la ficelle sur le pont de la rue Tramassac en 1963. Photo : CC-by-sajhm0284.

Le premier matériel roulant, livré par les société Horme et Buire (châssis) et Poizat (carrosserie) pour l’ouverture de la ligne, a une caisse en bois qui repose sur un chassis à deux essieux pour voie métrique. Il s’agit de deux cabines identiques à caisse unique numérotées I et II. Elles ont une masse de 6,25 tonnes et sont munies du frein à mâchoires système Bucher et Durer. Chacune des voitures comporte deux compartiments. Un de 8 places assises en 1ère classe et l’autre de 48 en 2nde dont 4 assises. L’accès des passagers se fait par 5 portes battantes latérales verrouillées pendant la marche par un système de tringles commandées par le chef de train. ce dernier dispose d’une petite cabine côté amont de la rame. À l’origine, les compartiments étaient éclairés par des lampes à pétrole. En 1911, une ligne aérienne fut installée au-dessus de la voie et chaque voiture a été équipée d’un pantographe permettant de capter le courant pour l’éclairage. La livrée des caisses était entièrement rouge.

Cabine à la station Saint-Jean en 1972 (CC-by-sa, jhm0284)

Cabine n°1 de la ficelle à la station Saint-Jean en 1972. Photo : CC-by-sajhm0284.

La deuxième génération, fournie par les sociétés Von-Roll pour le châssis et Gangloff pour la caisse, date de la rénovation de la ligne en 1970. Ces cabines sont à structure entièrement métallique et reposent sur deux essieux ayant un empattement de 6,45 mètres. Leur longueur hors tampons est de 10,05 mètres. Leur largeur est de 2,15 mètres, leur hauteur de 3,2 mètres et elles ont une masse de 7 tonnes à vide. Elles sont munies à chaque extrémité d’une cabine de conduite séparée du compartiment voyageurs par une paroi vitrée. L’intérieur est pourvu d’un aménagement moderne et d’un éclairage par tubes fluorescents. Chacune des deux cabines, à caisse unique, est équipée sur chaque face latérale de 3 portes partiellement vitrées, automatiques et coulissantes. La capacité est de 70 passagers par cabine (19 places assises et 51 places debout.)

Diagramme des cabines de 1970

Diagramme des cabines Von-Roll et Gangloff.

Matériel préservé

C’est le seul funiculaire de Lyon pour lequel les deux rames d’origine ont été préservées. L’une est maintenant visible au musée de Rochetaillée-sur-Saône au Musée Henri Malartre et l’autre est au Musée des transports urbains, interurbains et ruraux de l’AMTUIR, à Chelles (Seine et Marne).

Photos

Cliquer sur les imagettes pour agrandir.

 

15 septembre 2007

Voiture n°1 du funiculaire préservée par l’AMTUIR

Voiture n°1 du funiculaire préservée par l’AMTUIR

30 novembre 2008

Voiture n°2 du funiculaire préservée au musée de Rochetaillée

Voiture n°2 du funiculaire préservée au musée de Rochetaillée